Mandalay et ses alentours

Nous voici maintenant dans le nord du pays. Cette région a abrité de nombreuses capitales de l’empire birman (Mandalay, Sagaing, Inwa et Amarapura) que nous avons toutes visitées.

Mandalay

Mandalay est une grande ville (plus d’un million d’habitants) sans beaucoup d’attrait au premier abord, mais on peut y visiter de nombreux monuments historiques. Voici quelques-uns d’entre eux.

Un monastère tout en teck




Un arbre sacré

Ces bâtiments abritent des textes sacrés. Il y en avait des centaines.


Vue du palais

Vue du palais depuis une tour d'observation


Nous avons également eu la chance d’assister à une cérémonie religieuse où les enfants portaient de magnifiques costumes et étaient ravis lorsque nous leur demandions si nous pouvions les photographier. Nous avons eu du mal à décoller du temple.




Sagaing

En arrivant à Sagaing, nous sommes ébahis par la quantité de stupas, de pagodes, de temples qui apparaissent devant nos yeux. Nous grimpons ensuite sur la colline qui surplombe la ville pour admirer le Soon U Ponya Shin.



Une tirelire en forme de lapin

Nous partons ensuite à la recherche d’Umin Thounzeh, dont une jolie photo orne notre guide, mais nous nous égarons (les gens sont adorables ici, mais ils ont aussi tendance à répondre oui, lorsqu’ils n’ont rien compris à ce que nous leur demandons). Il fait chaud, la route est longue, mais nous finissons par arriver au but et ça valait la peine !

Sur la route



Inwa

Bien qu’Inwa ait été autrefois une capitale, elle est aujourd’hui envahie par les champs et c’est en carriole tirée par des chevaux que nous visitons ses ruines, ce qui ajoute au charme de l’endroit.






Amarapura

La principale attraction d’Amarapura est un immense pont en teck. Les habitants l’utilisent quotidiennement pour rejoindre l’autre côté et il s’en dégage une atmosphère particulière, nous sommes allés l’admirer au coucher du soleil (comme beaucoup beaucoup beaucoup de monde).



Normalement, il faut acheter un ticket gouvernemental à 10 dollars pour visiter la plupart de ces attractions, mais cette fois encore, un chauffeur de moto-taxi nous donne deux tickets qu’il a récupéré d’autres touristes et qui nous permettent d’aller partout sauf dans un monastère en teck à Mandalay qu’on admirera de l’extérieur. Tout ça juste parce qu’on a pris sa moto pour un petit trajet... Et le lendemain, nos chauffeurs évitent également les postes de contrôle. Les habitants se sont donnés le mot pour que nos sous n’aillent pas au gouvernement, ce qui nous convient à merveille.


Commentaires

Les articles les plus lus

Délices de Birmanie

Se déplacer en Birmanie

Le grand départ